Dégradations à la Baume des Anges

 

Fin 2017 le Comité départemental de spéléologie de la Drôme est informé de dégradations ayant eu lieu dans la grotte de la Baume des Anges (défilé de Donzère).

Les actes :

Les faits commis dans le secteur appelé réseau des mousquetaires sont :

  • Le démontage du balisage de protection en place ;
  • La détérioration de concrétions ;
  • Des graffitis sur une paroi ;
  • Le piétinement des zones qui ne sont plus protégés par le balisage.

Extrait du Compte rendu de sortie du club des Splogues de Romans (12 novembre 2017).

« Le spectacle est désolant, où des vandales, se croyant intelligents… ont retiré les fils du balisage protégeant les concrétions !!!
Résultat, quelques concrétions cassées, et un magnifique gour de calcite blanc, souillé à tout jamais par le passage et la boue des semelles !!!
Et comme si la bêtise humaine n’avait pas de limite, ces « artistes » vandales ont « taggué » une paroi avec un pseudo bestiaire préhistorique… »

Une plainte déposée et une enquête en cours :

Le Comité souhaite alors ne pas laisser impuni cet acte de vandalisme et décide de porter plainte. Il s’ensuit une enquête de gendarmerie menée conjointement par la brigade de Donzère et le groupe spéléo du PGHM de l’Isère au Versoud. Une visite sur site est effectuée en janvier 2018, photographies, prélèvements, ainsi que le relevé systématique de toute information pouvant être utile à l’enquête. Un travail méthodique et minutieux réalisé par les gendarmes du groupe spéléo du PGHM de l’Isère au Versoud.

Les auteurs de ce type d’acte de dégradation volontaire encourent une peine de forte amende voire une peine d’emprisonnement.

Remise en place du balisage par les jeunes spéléos de la Drôme :

 

Le 20 janvier 2018 les jeunes de l’école départementale de spéléo de la Drôme et des membres du MASC (club spéléo de Montélimar) ont remis en place un balisage. Ce dernier permet que les spéléologues qui visitent ce lieu utilisent tous le même cheminement. Cela évite un piétinement des gours et limite le risque de casser une concrétion par inadvertance. Il est possible de visiter l’ensemble des diverticules de la cavité sans jamais franchir le fil discret qui vous guide.

Nous espérons vivement que le travail des jeunes, les richesses minérales et les parois de la cavité seront respectés à l’avenir.

           

L’école départementale de spéléologie de la Drôme forme des spéléos à partir de 11 ans plus d’infos :  http://www.csr-rhonealpes.fr/cds26/edsc26/

Photos : G. Marion et P. Fialon.